30 mai 2006

Charlatans en liberté

carte_viste_charlatan2Que penser des médecines dites traditionnelles ?

Tout le monde utilise des remèdes de grand-mères, du suc de chélidoine contre les verrues, des fleurs d’ibiscus rouge pourpre pour des bains apaisants, des myrtilles pour la vision nocturne, on y croit et tout va bien.

Mais depuis peu, encouragés par des discours politiques démagogiques et bien peu raisonnables, plusieurs apprentis sorciers se prétendent guérisseurs et inventeurs de potions magiques qui soignent tous les maux de la Terre. Alors que les anciens qui connaissaient les plantes et les remèdes, offraient leurs connaissances à leurs prochains, ces nouveaux prodiges de la médecine par les plantes vendent à des prix exorbitants leurs décoctions. A la dernière foire de mai, il y avait un joli stand de jus de nono aromatisé (c’est un peu moins mauvais parait-il !). Je n’ai absolument rien contre le jus de nono que les kahuna prescrivaient (selon F.L.Tabrah) dans l’hypertension et l’asthénie des vieillards, mais lorsqu’on vante son breuvage comme guérissant les palpitations, les problèmes cardiaques, le cholestérol, le diabète, l’asthme, la tension, les ulcères, les tumeurs et le cancer de la prostate, je m’interroge sérieusement. Que fait l’Ordre des médecins ? La sieste est bonne Messieurs ! Que pensez également de cet escroc qui vend au grand jour des PET 50cl contenant un traitement à base de jus de citron. Il s’est même payé une pleine page de publicité dans Tahiti Business, à moins qu’il ne s’agisse d’un échange marchandise. Là encore mille promesses de guérison, en plus de celles déjà citées ajoutons que son breuvage est sensé nettoyer le sang, les reins, guérir de la leptospirose, de la toxicomanie et peut-être du sida.  Bon, un petit jus de citrons parfumé de gingembre et de quelques herbes aphrodisiaques n’a jamais tué personne, même à 5000 francs la bouteille. Mais lorsque d’autres charlatans profitent de la crédulité de pauvres gens, souvent gravement malades, leur font arrêter leurs traitements de médecine moderne, les dévalisent puis disparaissent dans la nature, j’ai honte pour ceux qui laissent faire. Lorsque ces victimes consentantes reviennent à Mamao, bien tardivement parce qu’ils ont honte d’avouer au taote farani qu’ils se sont faits berner, ils terminent trop souvent leur vie écourtée dans un service de soins intensifs, où la morphine est leur dernière alliée. Nombre d’infirmières pourront en témoigner. Ce qui est extraordinaire avec ces charlatans, c’est qu’à les entendre ils sont des bienfaiteurs de l’humanité, ils ont réalisé tant de miracles. Moi la seule malade que je connaisse m’ayant avoué avoir succombé au baratin d’un guérisseur de Moorea pour soigner son cancer, en est au stade terminal. L’oiseau qui pérorait et se faisait payer en liquide a disparu dans la nature lorsque la petite dame se cassa en morceaux, son cancer ayant métastasé jusque dans les os. Un criminel est en fuite…

Pour finir avec un sourire, rappelons nous que la Marquises de Montespan, maîtresse du Grand Louis XIV, buvait chaque matin un verre d’urine de mule. Un charlatan lui avait vendu comme étant le meilleur moyen d’avoir le teint frais. Elle mourut à 67 ans, un bel âge pour l’époque. Avis aux amateurs !

Posté par lhooqtahiti à 23:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Charlatans en liberté

    Prudence

    Moi, je suis pour les médecines traditionnelles, et toutes celles que j'ai vu fonctionner (sur moi ou les autres) n'ont pas coûté un sous à l'intéressé (ou alors on donnait ce qu'on voulait). J'appelle donc à tous à la vigileance, mais pas forcément à la méfiance.
    Concernant la thérapie par l'urine existe bien, ça s'appelle l'Amaroli (rien à voir avec la mare-à-pipi-au-lit). Un petit coup de Google et vous saurez tout!
    Enfin, rappelons les dernières lignes du Serment d'Hyppocrate, qui vaut tout de même son pesant de Lexomil: "Si je respecte mon serment sans jamais l'enfreindre, puissè-je jouir de la vie et de ma profession, et être honoré à jamais parmi les hommes. Mais si je viole et deviens parjure, qu'un sort contraire m'arrive! " ... donc, le "varua ino" veille...

    Posté par Steve, 01 juin 2006 à 17:18 | | Répondre
  • témoignage

    il fut un temps ou la medecine traditionnel n'était pas payante.
    mais ce temps n'est plus, puisque certains des Ingrédients le sont;
    je tenais à dire que Tahiti Business n'a pas été une source de revenu pour ce praticien, et que s'il s'en sort, c'est tout simplement parce que des malades guéri rende témoignage de l'efficacité du produit.
    Avez la certitude aujourd'hui que votre medecin traitant à guéri tout ses patients? vous connaissez la réponse, combien de fois vous même avez changé de médecin, pour l'inéfficacité du traitement donné;
    Alors arrêtez de critiqué,vous avez certainement rencontrez des personnes qui n'ont pas été guéri par le traitement de ce monsieur, mais que faites-vous de ceux dont ils à changé la vie, alors que leurs médecin n'y arrivaient pas.
    pourtant diplomé et faisant parti de l'ordre des médecins et je tiens à vous rappelé que cela ne les prive pas d'encaissé.

    Posté par Arii, 19 juillet 2007 à 07:57 | | Répondre
Nouveau commentaire