16 mai 2006

Se mettre au travail, c'est quoi alors ?

On a tous compris, je crois, que le gouvernement demande, depuis plus d'un an, qu'on le laisse se mettre au travail. Car le gouvernement, comme tous les gouvernements sur Terre, veux et s'exhorte lui-même à se mettre au travail. Mais hélas, ceci soulève un premier souci de taille, que j'aurai du mal à transcrire autrement qu'en V.O : e mea fifi roa.

Car on connaît bien la liste des problèmes à résoudre dans ce pays, et personne n'oserait dire que nous en sommes encore à l'analyse des besoins. Ainsi donc, nous avons, avant de passer à cette p… de liste, un premier problème à résoudre.

LE PREMIER PROBLEME A RESOUDRE : COMMENT SE METTRE AU TRAVAIL ?

connaissez-vous la journée type d'un ministre bleu (dans les deux sens du terme) ? : il s'installe à son bureau à 7 heures et prépare avec soin tout ce qui lui sera nécessaire pour travailler dans les heures qui viennent; toute chose étant mise en place, il reprend chacun des points en détail, et, ce faisant, va trouver sa première excuse : il se souvient que, plus tôt dans la matinée il n'a pas eu tout à fait le temps de lire tous les articles intéressants de la Dépêche et des Nouvelles; il se dit aussi qu'avant de se mettre au travail, il vaut mieux se débarrasser de tous les petits ennuis qui pourraient le gêner; il laisse donc ses dossiers, parcourt les journaux et découvre que les articles intéressants sont plus nombreux qu'il ne l'avait cru tout d'abord ; il découvre également, en feuilletant les Nouvelles de Tahiti, la page "détente"; il saisit l'occasion, après avoir lu son horoscope, pour chercher une idée de détente pour couper la journée de travail (pourquoi pas une heure et demi de golf entre 8 heures et 9 heures et demi ?).
Il pense qu'il a eu une rude journée hier, et puis, il faut bien s'arrêter un peu, de toute façon, cela facilitera la mise en route... Il ne retourne à ses dossiers qu'à 10 heures 45 parce que le bar du club house, le fameux 19ème trou tout en verre, et plus intéressant à remplir qu'il ne l'avait cru.

pile_de_dossierRetour au bureau. Il n'a toujours pas commencé à travailler; il tambourine sur ses dossiers et leur présence le rassure; il se souvient qu'il doit donner un coup de téléphone à un ami, histoire de lui donner le petit coup de pouce que la vie s'est bien gardé de lui accorder, et il serait préférable, comme pour les articles des journaux, de s'en débarrasser avant de commencer à se mettre sérieusement au travail.
Le coup de téléphone est - naturellement - beaucoup plus intéressant et beaucoup plus long que prévu. Il est suivi de plusieurs autres, car si on aide un ami, on aide un fetii. Enfin, notre courageux et studieux fa'aterehau se retrouve à son bureau vers 11 heures et demie...

A ce stade des opérations, il s'assied réellement à son bureau, ouvre un dossier avec toute la détermination voulue et se met à lire (en général à la page 1) quand les premiers tiraillements de la faim et de la soif commencent à se faire sentir. Catastrophe ! Il découvre que plus il retarde le moment de répondre aux tiraillements de ses entrailles, plus les douleurs augmentent, et moins il parvient à se concentrer. La seule solution est d'aller s'alimenter un peu. Mais une fois au restaurant, cet appétit grandit à la vue d'aliments de plus en plus délicieux. La simple collation devient un véritable festin.

Le dernier obstacle enfin levé, il retourne à son bureau avec la ferme conviction que, cette fois-ci, rien ne pourra plus l'empêcher de se mettre au travail. Il relit les deux premières phrases de la page 1... Et ne peut s'empêcher de sentir une certaine lourdeur à la hauteur de l'estomac et une certaine envie de somnoler. Aussi, il lui semble préférable, dans ces conditions, d'aller regarder ce programme passionnant de 30 minutes, celui de 13h22 sur RFO, la Chacala, car, après cela, sa digestion sera terminée et notre ministre velléitaire pourra alors vraiment, mais VRAIMENT, se mettre au travail qui l'attend.

la_chacala

A 15 heures trente, nous le retrouvons assoupi devant le poste de télévision de son bureau capitonné. Mais, même à ce moment-là, réveillé par son directeur de cabinet qui entre dans la pièce, il pensera que «ça ne s'est pas si mal passé, puisque, après tout, il s'est bien reposé, a pris un bon repas, a regardé des programmes intéressants et divertissants à la télévision, a tenu ses engagements envers ses amis, a fait du sport pour garder les idées claires, a assimilé les informations de la journée, et a dégagé la voie de tout obstacle... si bien que demain matin, à 7 heures... » chalala-lala

(texte adapté de « Une tête bien faite », T. Buzan)

Posté par TahitiParano à 12:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Se mettre au travail, c'est quoi alors ?

Nouveau commentaire